Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘quotidien’

051844607e jour : Anne-Marie confie à son Journal des Merveilles : « C’est la fin de l’après-midi. Il fait lourd. Une pluie fine s’est (enfin) mise à tomber et par là même une odeur de terre humide est montée… »

En quelques mots, Anne-Marie décrit la journée, l’atmosphère (celle du temps laisse deviner la sienne…), ses sentiments, un parfum, son émotion, son paysage intérieur… Pas besoin de longues phrases. Une poésie du quotidien, qui sonne juste.

S’ouvrir à l’émerveillement, ce n’est pas attendre des beautés extraordinaires comme les 7 merveilles du monde. C’est savoir s’ouvrir à la simplicité du quotidien et se laisser convaincre par cette exhortation de Brecht :

« Vous avez vu un événement ordinaire
Un événement comme il s’en produit chaque jour
Et, cependant, nous vous en prions,
Sous le familier, découvrez l’insolite,
Sous le quotidien, décelez l’inexplicable,
Puisse toute chose dite habituelle vous inquiéter. »

Pour s’ouvrir à cette émerveillement du quotidien, il suffit simplement, comme Anne-Marie le découvre dès les premiers jours de son Journal, de vivre en pleine conscience : de soi, des autres, du monde qui nous entoure. Pas en remettant à demain, ni en allant à l’autre bout du monde, encore moins en attendant le surgissement de l’extraordinaire dans notre vie. Mais ici et maintenant, en découvrant à quel point l’extraordinaire se révèle au  cœur de l’ordinaire.

Fait naître et renaître sans cesse la force d’avancer

Pour cela, il nous faut réapprendre sans cesse à accueillir ; à ne plus négliger les richesses de chaque instant, « celles qui sommeillent dans un visage, un objet, un paysage ou les gestes les plus élémentaires« , remarque l’écrivain Colette Nys-Mazure. « Il y a dans le vert des feuilles de salade, la rondeur d’une pomme, le parfum robuste du thym, le frémissement de la glycine, le bruit des pas espérés, le souffle des êtres chers, une puissance de vie qui, sans avoir la violence des événements imprévus et moteurs, fait naître et renaître sans cesse la force d’avancer, de recommencer, de croître sans rancoeur ni amertume« , écrit-elle dans Célébration du quotidien.

S’émerveiller du quotidien pour renaître, mieux avancer, grandir… Début du processus de changement chez Anne-Marie. Modèle à suivre pour chacun d’entre nous et à mettre au programme de chaque jour. Jours ordinaires, jours de fête, jours imprévisibles, jours douloureux… Pour savoir attendre malgré la lourdeur étouffante parfois, la caresse et la fraîcheur d’un pluie fine.

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :