Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Mur de Berlin’

Nous fêtons les vingt ans de la chute du Mur de Berlin. A travers cérémonies, articles de presse, livres et émissions, l’Europe célèbre la fin d’une dictature, qui avait érigé un mur au cœur d’une capitale et un rideau de fer entre deux monde, élevant l’enfermement, la peur de l’autre et la haine de soi-même en instrument politique.

Mur Berlin 1989En fêtant aujourd’hui cette liberté retrouvée, nous rappelons en même temps tous ces autres murs qui demeurent ailleurs ou continuent à s’élever dans le monde : entre Israël et la Palestine, l’Inde et le Bangladesh, les Etats-Unis et le Mexique, les deux Chypre, les Corée du Nord et du Sud, le Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sans parler de ces murs que l’on élèvent y compris en Europe pour séparer quartier riche et banlieue pauvre. Nous avons raison de nous interroger, de nous scandaliser, d’espérer.

Mais nous-mêmes, où en sommes-nous ?

Combien de murs extérieurs avons-nous construits ou contribués à épaissir ? Quelles frontières infranchissables avons-nous érigées entre les autres et nous-mêmes ? Quelles haines avons-nous perpétuées sans rompre la chaîne fatale ? Combien d’occasions manquées où nous avons préféré nous réfugier dans un silence complice ?

Quels murs avons-nous bâti en nous-mêmes ? A quelle hauteur s’élèvent nos propres murs intérieurs ? Combien de barrières infranchissables entre notre existence quotidienne et notre source vitale, notre vie intérieure, nos émotions, nos aspirations, nos rêves ?

Il n’a pas de sens inéluctable à notre histoire personnelle

Si cet anniversaire de la chute du Mur de Berlin peut servir à quelque chose, tout de suite, sans attendre que tombent ailleurs les murs de béton et de barbelés, c’est de nous aider à détruire en nous nos propres frontières intérieures. Il nous appartient de démanteler ces miradors d’où nous regardons de loin ceux qui nous font peur. Laissons-les approcher. Offrons-leur le cadeau de la liberté, la nôtre et la leur.

Chaque jour, il nous appartient d’écrire notre propre histoire personnelle. Il n’y a pas de sens inéluctable de l’histoire. Nous avons la liberté de donner le meilleur sens qui soit pour nous. Nous pouvons (re)devenir auteur et acteur de notre propre vie.

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :